Ce qui nous inspire

Section en cours d’écriture… perpétuelle !

Essentiellement : des postures qui accueillent avec tendresse ce qui est et poursuivent en même temps une transformation des injustices, de l’intime au systémique ; des approches qui donnent des clés d’autonomisation, personnelle et collective ; des visions complexes, plurielles et non dualistes qui intègrent la réalité comme une dynamique vivante faite de relations et de processus emboîtés ; la recherche d’une conscience s’élargissant depuis l’humanisme (ethnocentrisme humain) vers un mondocentrisme inclusif de tous les existant.e.s (les vivant.e.s et même celleux qui semblent « inertes »).

« Si j’utilise la communication nonviolente pour permettre aux gens d’être moins déprimés, de mieux s’entendre avec leur famille, mais sans leur enseigner, en même temps, à utiliser leur énergie pour transformer rapidement les systèmes dans le monde, alors je fais partie du problème. Essentiellement j’apaise les gens, les rendant plus heureux de vivre dans les systèmes tels qu’ils sont.
Dans ce cas, j’utilise la CNV comme un stupéfiant. »

Marshall Rosenberg, PhD – Retraite sur la Justice Sociale en Suisse, juin 2005